Bien qu’un arrangement se soit dessiné le 27 février dernier à Bruxelles pour assurer la connectivité entre le Royaume-Uni et le continent jusqu’à fin 2019, la situation reste préoccupante pour l’industrie du transport, et par extension pour le commerce européen. Le risque d’une suppression radicale le 30 mars de l’actuelle procédure douanière simplifiée n’est pas écarté.

L’expérience du groupe SAFRAM à destination et depuis le Royaume-Uni nous motive aujourd’hui à vous adresser quelques recommandations en attendant que le couperet du hard Brexit tombe ou qu’une solution progressive soit choisie.

Petit rappel de l’imbroglio Anglo-Européen
Le terme Brexit est la contraction de British Exit, qui désigne en anglais la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. Durant l’été 2016, 52 % des Britanniques ont voté pour la sortie d’un pacte avec la France et l’Allemagne, datant de 1973. Depuis cette décision lourde de conséquences, le Royaume-Uni renégocie l’ensemble de ses accords avec l’Union européenne.

Comment le groupe SAFRAM fait-il face au Brexit ?
Depuis l’annonce du Brexit en 2016, les équipes SAFRAM travaillent au renforcement de leur rapport de confiance avec les différents protagonistes du dédouanement et à la mise en place d’une infrastructure efficace :
– En 2018, notre filiale londonienne a acquis le statut AEO, délivré par l’administration des douanes pour simplifier et sécuriser les échanges à l’international.
– Nous sommes commissionnaires en douane en France et en Suisse, en plus d’être transporteurs.
– Nous cultivons des partenariats historiques avec trois agents en douane basés à Douvres et West Turrock.

Quatre précieux conseils à nos clients
À compter du 30 mars, en cas de Brexit sans accord, le Royaume-Uni deviendra un pays tiers à l’Union européenne et sortira du marché intérieur. Nous suivons de près la situation, avec pour avantage d’être implanté au Royaume-Uni et de bien connaitre le système douanier.

Nous vous adressons quelques recommandations afin de bien vous préparer et de réduire les impacts susceptibles d’affecter la chaîne logistique :

  • Faites du stockage de sauvegarde le plus rapidement possible, pour éviter toutes surprises avec les ralentissements des flux de camions entre la France et le Royaume-Uni.
  • Assurez-vous auprès de votre centre des impôts sur le statut fiscal des marchandises, afin de ne pas vous retrouver dans un vide fiscal lors d’une éventuelle sortie brutale.
  • Enregistrez-vous à l’EORI si vous n’avez jamais commercé en dehors de l’UE. Pour obtenir votre Numéro EORI : http://www.douane.gouv.fr/articles/a10901-numero-eori-economic-operator-registration-and-identification
  • Prenez connaissance de la classification douanière et de l’origine de vos produits, et de la perception de droits de douane à l’importation, aussi bien en France qu’en Angleterre.

Vous avez des questions ? n’hésitez pas à nous contacter :
David Chaillan
Tél. : +33 4 72 47 67 09
Email : david.chaillan@safram.com

Les commentaires sont fermés.